Bannière

 

Politique concernant la publication des textes, bandes dessinées et commanditaires des Publications Voir Dire

 

 

Par Yvon Mantha, éditeur en chef

 

 

À la suite de quelques rencontres du Comité de la nouvelle politique éditoriale depuis un an, nous avons fait des recommandations aux membres de l’Assemblée générale de la Société culturelle québécoise des Sourds (SCSQ) tenue samedi le 12 mars dernier à Saint-Jean-sur-Richelieu. Les membres présents ont adopté majoritairement la politique éditoriale.


À titre d’information, voici, ci-dessous, un extrait de la présentation de la politique déposée à l’AGA.


Veuillez aussi prendre en note que nous avons récemment inclus le point 8, concernant la section de Parole est aux lecteurs. L’ajout de ce point s’avère nécessaire pour clarifier la situation pour ceux qui souhaiteraient répondre à la lettre qui porte sur son texte.

_______________________

 

En accord avec les membres du comité rédactionnel et les administrateurs, VOIR DIRE agira selon les principes suivants :

 

1- Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs textes. La revue ne publie aucun texte anonyme, mais peut, exceptionnellement, accepter un pseudonyme, à condition de connaître le nom véritable et l’adresse de l’auteur. Tous les textes publiés dans VOIR DIRE (à moins d’avis contraire spécifié par l’auteur) ne peuvent être reproduits sans autorisation, et la mention de la source dans le cas d’un texte pris ailleurs, est obligatoire en tout temps.

 

2- Le comité rédactionnel ou éditorial peut être convoqué au besoin afin de vérifier un article qui suscite des doutes quant à sa pertinence à l’égard de la politique éditoriale. Il est suggéré que chaque article comporte entre 850 et 900 mots. S’il y a lieu, les coupures ou modifications des textes incombent à l’auteur.

 

3- Il est demandé aux collaborateurs de rédiger leurs articles dans un français simple et accessible pour l’ensemble de notre lectorat.

 

4- Il est recommandé que le contenu de l’éditorial ne comporte pas de citations de noms d’organismes ou d’individus dans un contexte pouvant entraîner la controverse, tout en respectant la libre expression de l’auteur.


5- La priorité quant à la publication d’un texte est accordée aux individus ou organismes qui achètent un espace publicitaire. Nous pourrons accorder une première chance à ceux qui n’en achètent pas, tout en leur suggérant fortement de le faire pour une prochaine publication. Les textes de ceux qui n’auront pas payé de publicité seront donc publiés uniquement s’il reste de l’espace, ou seront conservés pour une publication ultérieure. Un échange de services entre les deux parties est acceptable.

 

6- La source ou le nom de l’auteur doit être mentionné pour tout texte reproduit sur le site web de la revue.

 

7- La revue Voir Dire ne publiera aucun texte de nature religieuse dans ses pages, par respect pour l’ensemble de toutes les croyances religieuses des personnes sourdes. Il peut cependant arriver que le comité de rédaction juge qu’un dossier sur un sujet particulier lui permette de publier ce genre de texte - que ce soit par le biais d'une citation d’une entrevue, une déclaration signée ou un extrait de texte - mais ce serait une exception. Il sera toutefois possible de publier des textes sur des activités d’un groupe reconnu dans la communauté, même si ce groupe a une vocation, une mission ou une connotation religieuse.


8- L'auteur a droit de publier son texte dans la section de Parole est aux lecteurs mais il ne pourra revenir sur le sujet à plus d'une reprise, pour éviter que l'affaire prenne de l'ampleur ou pour éviter qu'il y ait un impact négatif sur l'image de la communauté sourde. La direction de PVD aura le dernier mot sur le contenu du texte si l'auteur souhaite répliquer à une lettre qui porte sur son texte. Il ne pourra pas y avoir plusieurs lettres consécutives portant sur le même sujet.

 

 


 

 

 

Copyright Tous droits réservés. © 2003-2017 Voir Dire
Mise à jour: 12 février 2017 | webmestre@voirdire.ca